Belgique : un journaliste embarque à bord d'un TGV avec une arme factice

En direct de Bruxelles, Anne-Claire-Poignard revient sur l'affaire qui agite la Belgique.

FRANCE 2

Quatre jours après l'attaque du Thalys, un journaliste a embarqué dans un train Bruxelles-Lille avec une arme factice. Il n'a été ni contrôlé ni inquiété. L'expérience fait largement réagir en Belgique. En Une d'un quotidien belge, "l'homme raconte être monté à bord d'un TGV hier vers midi en gare de Bruxelles, direction Lille. Il portait dans son sac un faux fusil", raconte Anne-Claire Poignard.

Un test qui dérange

Le constat que dresse le journaliste est accablant : "Pas de contrôles à l'embarquement du train, pas de contrôle de son bagage. Un bagage qu'il a même abandonné pendant quelques minutes sans que personne ne le remarque", poursuit la journaliste de France 2.
Le journaliste raconte tout de même avoir croisé quelques policiers et militaires, mais sans jamais être inquiété. "Un test individuel qui passe mal quatre jours après l'attaque du Thalys", conclut Anne-Claire Poignard, en direct de Bruxelles.

Le JT
Les autres sujets du JT