Attaque dans un Thalys : la sécurité doit-elle être renforcée dans les gares ?

Après l'attaque d'un train reliant Amsterdam à Paris, la question de la sécurité à bord se pose.

Voir la vidéo
France 3

Une fusillade a éclaté vendredi 21 août dans un wagon d'un Thalys qui reliait Amsterdam à Paris. Un homme lourdement armé a ouvert le feu sur les passagers. Deux personnes ont été gravement blessées. La question de la sécurité à bord des trains est désormais au coeur des débats.
Ce matin dans les gares parisiennes, pas de renforcement visible de la sécurité. Les plans Vigipirate et Sentinelle sont toujours en cours, sans plus, ce qui étonne parfois les voyageurs. "À l'entrée des trains, il faut au moins contrôler que l'on n’ait pas une kalachnikov dans le sac à dos", lance une passante au micro de France 3.

L'Eurostar : l'exception

Avant l'accès à un train, seul le billet est parfois contrôlé. Unique exception : l'Eurostar. Les passagers doivent passer un portique de sécurité et prouver leur identité, une mesure exceptionnelle parce que la Grande-Bretagne ne fait pas partie de l'espace Schengen.

Même après les attentats dans les transports de Madrid et de Londres en 2004 et 2005, aucune mesure de contrôle des voyageurs n'a été prise. Seule la surveillance des gares peut-être renforcée.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des enquêteurs commencent leur travail dans la gare d\'Arras (Pas-de-Calais), vendredi 21 août, après l\'arrestation d\'un homme accusé d\'avoir tiré à bord d\'un train Thalys.
Des enquêteurs commencent leur travail dans la gare d'Arras (Pas-de-Calais), vendredi 21 août, après l'arrestation d'un homme accusé d'avoir tiré à bord d'un train Thalys. (PHILIPPE HUGUEN / AFP)