VIDEO. Attentat de Strasbourg : "C'est pas évident quand vous vous dites que vous avez vu une personne mourir dans vos bras"

Un témoin de l'attaque de mardi raconte pour France 2 comment il a tenté de sauver une des victimes, en vain. 

FRANCE 2

Il ne voulait rater la cérémonie d'hommage pour rien au monde. Damien Besançon s'est rendu à la cathédrale de Strasbourg, jeudi 13 décembre, deux jours après l'attentat qui a fait trois morts et plusieurs blessés. Il raconte à France 2 comment il a essayé de venir en aide à l'une des victimes, en vain. "On est sorti du cinéma quand ça a commencé avec ma femme, j'ai laissé ma femme à l'intérieur et je suis parti aider", témoigne-t-il.

>> Suivez en direct les dernières informations après la mort de Cherif Chekatt

"Je suis tombé avec une infirmière paramilitaire, on a commencé à lui faire la PLS (position latérale de sécurité) et les premiers secours mais il est mort dans le restaurant où on l'avait transporté", poursuit-il.

"C'est pas évident quand vous vous dites que vous avez vu une personne mourir dans vos bras, c'est dur à passer. On a beau être grand, solide, fort, on reste des êtres humains", ajoute Damien Besançon, ému. "Je pense surtout à sa femme. Pardon de ne pas avoir pu sauver son mari", continue-t-il, s'adressant directement à elle : "Je vous présente mes condoléances, bon courage pour la suite, la vie continue, pardon."
Ce témoin a fait appel à la cellule de soutien psychologique.

Le JT
Les autres sujets du JT
Damien Besançon, témoin de l\'attentat de Strasbourg, témoigne sur France 2 le 3 décembre 2018. 
Damien Besançon, témoin de l'attentat de Strasbourg, témoigne sur France 2 le 3 décembre 2018.  (FRANCE 2)