Cet article date de plus de trois ans.

Strasbourg : entre soulagement et tristesse

Publié
Durée de la vidéo : 1 min.
Strasbourg : entre soulagement et tristesse
Article rédigé par
France Télévisions

Les Strasbourgeois éprouvent des sentiments partagés, entre soulagement et tristesse. Surtout qu'une quatrième personne a succombé à l'attaque du mardi 11 décembre. Josselin Debraux, envoyé spécial de France 3 à Strasbourg (Bas-Rhin), fait le point.

"Il y a clairement trois sentiments qui prédominent ici à Strasbourg (Bas-Rhin). Le premier, c'est bien entendu le soulagement pour toutes les personnes que nous avons croisées après l'annonce de la mort de Cherif Chekatt, l'auteur présumé de cette fusillade", relate Josselin Debraux. "Le deuxième sentiment, c'est beaucoup de joie, car le marché de Noël de Strasbourg a rouvert. Il y a de très nombreux touristes qui sont venus toute la journée pour acheter du vin chaud ou des bretzels", ajoute le journaliste.

Ne pas oublier les victimes encore hospitalisées


 "Nous avons croisé une famille venue de la Sarthe avec ses enfants. On leur avait déconseillé de venir, ils ont quand même décidé de passer ce week-end à Strasbourg", raconte l'envoyé spécial de France 3, avant de conclure : "Le dernier sentiment, c'est évidemment l'émotion, le recueillement, car il y a encore ce soir (vendredi 14 décembre) à l'hôpital des personnes qui sont entre la vie et la mort, alors tout le monde vient déposer encore des bougies et des fleurs pour ne pas les oublier".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.