DOCUMENT FRANCE 2. "Je l'aurais dénoncé à la police" : les parents de Cherif Chekatt, l'auteur de l'attentat à Strasbourg, témoignent

France 2 a recueilli les témoignages du père et de la mère du jeune homme qui a perpétré l'attaque dans la capitale alsacienne, après leur garde à vue.

FRANCE 2

Ils témoignent pour la toute première fois. Le père et la mère de Cherif Chekatt, l'auteur de l'attentat à Strasbourg qui a fait quatre morts, ont accepté de se confier à France 2, samedi 15 décembre, à la sortie de leur garde à vue. Rouadja Rouag, la mère de Cherif Chekatt, confie qu'elle était "choquée", pas seulement pour elle mais "pour tout le monde", quand elle a compris que son fils était l'auteur présumé de l'attentat.

Abdelkrim Chekatt, le père, explique s'être présenté à la police, mardi, après l'attentat pour proposer son aide aux policiers afin qu'ils puissent arrêter son fils. "Je n'étais pas sûr que c'était mon fils. J'avais des doutes" sur sa culpabilité, confie-t-il. Abdelkrim Chekatt dit qu'il voulait tenter de "raisonner" son fils, finalement abattu par une patrouille sur laquelle il a tiré, après 48 heures de traque. "Je l'aurais persuadé de se rendre."

"Je lui ai toujours dit : 'l'EI, ce sont des criminels'"

"Je l'ai vu trois jours auparavant", raconte le père de Cherif Chekatt. C'est la dernière fois qu'il a parlé à son fils. Et il ne se doutait pas de ce qu'il préparait, dit-il. "Je l'aurais dénoncé à la police", affirme le père. "Comme ça, il ne tue personne et il ne se fait pas tuer." Abdelkrim Chekatt raconte avoir tenté de joindre son fils pendant sa cavale, mais celui-ci ne répondait pas. "Il était sur messagerie."

Abdelkrim Chekatt reconnaît que son fils adhérait aux thèses de l'organisation terroriste Etat islamique, qui a revendiqué l'attaque à Strasbourg. Mais il assure qu'il était en désaccord avec lui sur ce point. "Je lui ai toujours dit : c'est des criminels", déclare-t-il, dénonçant "les atrocités" perpétrées par les jihadistes. Le père et la mère de Cherif Chekatt tiennent à présenter leurs condoléances aux familles des victimes de l'attentat de Strasbourg.

Abdelkrim Chekatt et  Rouadja Rouag, le père et la mère de Cherif Chekatt, l\'auteur présumé de l\'attentat à Strasbourg, le 15 décembre 2018. 
Abdelkrim Chekatt et  Rouadja Rouag, le père et la mère de Cherif Chekatt, l'auteur présumé de l'attentat à Strasbourg, le 15 décembre 2018.  (FRANCE 2)