Attentat à Strasbourg : les gardes à vue de deux proches de Cherif Chekatt levées, après celles de ses parents et de ses frères

Ces deux gardes à vue ont été levées "en l'absence d'éléments les incriminant à ce stade", dimanche, après celles de membres de la famille de l'auteur de l'attentat de Strasbourg. Une personne reste entendue.

Cherif Chekatt, auteur de l\'attentat perpétré le 11 décembre 2018 à Strasbourg (Bas-Rhin).
Cherif Chekatt, auteur de l'attentat perpétré le 11 décembre 2018 à Strasbourg (Bas-Rhin). (DR)

Les gardes à vue de deux personnes proches de Cherif Chekatt, l'auteur de l'attentat de Strasbourg, ont été levées dimanche 16 décembre "en l'absence d'éléments les incriminant à ce stade", a appris franceinfo de source judiciaire. Une personne est en revanche toujours entendue par les enquêteurs antiterroristes.

La garde à vue des parents de Cherif Chekatt avait été levée, samedi, tout comme celle des deux frères du suspect. Ils avaient été interpellés dans la foulée de l'attentat, dans la nuit de mardi à mercredi. Ces quatre membres de la famille de Cherif Chekatt ont été libérés "en l'absence d'élément les incriminant à ce stade", a précisé le parquet de Paris.

>> "Je l'aurais dénoncé à la police" : les parents de Cherif Chekatt, l'auteur de l'attentat à Strasbourg, témoignent

Les enquêteurs cherchent à identifier d'éventuels complices ou coauteurs, susceptibles d'avoir aidé ou encouragé l'assaillant. Cherif Chekatt a été tué lors d'une opération de police jeudi 13 décembre au soir à Strasbourg, dans le quartier du Neudorf, 48 heures après l'attentat. Le bilan est dimanche de quatre morts, une personne en état de mort cérébrale et 11 blessés, dont quatre graves.