Cherif Chekatt : le parcours d'un radicalisé

L'auteur présumé de l'Attentat à Strasbourg (Bas-Rhin), fiché S, est considéré comme radicalisé depuis plusieurs années. En 2008, il avait affiché un portrait d'Oussama Ben Laden dans sa cellule.

Voir la vidéo
FRANCE 2

Condamné pour des faits de délinquance, c'est en prison que la radicalisation de Cherif Chekatt va être décelée. Alors qu'il est incarcéré une première fois de 2008 à 2010, les surveillants découvrent dans sa cellule une affiche de Ben Laden. Il a alors 19 ans. En 2013, il est incarcéré à Mulhouse (Haut-Rhin) où il va faire du prosélytisme auprès des autres détenus, mais aussi avoir des comportements violents vis-à-vis de ceux qui ne partagent pas ses convictions religieuses. Il sera signalé comme proche de la mouvance salafiste.

Aucun signe d'un passage à l'acte

"En 2008, 2013, la question de la radicalisation en prison est un sujet, mais n'a pas la même importance qu'elle a aujourd'hui", détaille le porte-parole du ministère de la Justice, Youssef Badr. En 2016, Cherif Chekatt est repéré pour le braquage d'une pharmacie en Allemagne. Il est de nouveau incarcéré. Les surveillants noteront chez lui une "forte énergie criminelle". À aucun moment, cependant, il n'avait donné de signes d'un possible passage à l'acte.

Le JT
Les autres sujets du JT
Dans la prison de Fresnes (Val-de-Marne), le 17 octobre 2018.
Dans la prison de Fresnes (Val-de-Marne), le 17 octobre 2018. (PHILIPPE LOPEZ / AFP)