Attentat à Strasbourg : pourquoi franceinfo n'a pas diffusé la photo et le nom du suspect avant mercredi après-midi

De nombreux internautes ont questionné la rédaction, ne comprenant pas que nous ne diffusions ni le nom de famille ni la photo de l'auteur présumé de la fusillade à Strasbourg. Voici la réponse.  

Des gendarmes patrouillent dans le centre-ville de Strasbourg (Bas-Rhin), le 12 décembre 2018, au lendemain d\'un attentat perpétré aux abords du marché de Noël.
Des gendarmes patrouillent dans le centre-ville de Strasbourg (Bas-Rhin), le 12 décembre 2018, au lendemain d'un attentat perpétré aux abords du marché de Noël. (MAXPPP)

C'est probablement la question que vous, internautes de franceinfo.fr, nous avez le plus posée dans notre live, mercredi 12 décembre, au lendemain de l'attentat qui a fait au moins trois morts aux abords du marché de Noël de Strasbourg : "Pourquoi ne diffusez-vous pas l'identité et le nom du suspect, alors qu'il est toujours recherché par la police ?" Une question que vous nous avez envoyée à plusieurs centaines de reprises depuis le début de la journée, certains d'entre vous pensant que nous chercherions à "cacher la vérité"

>> Fusillade à Strasbourg : suivez l'évolution de l'enquête dans notre direct 

Le bon déroulement de l'enquête au cœur de ce choix

Jusqu'à 17 heures mercredi, nous avions en effet fait ce choix de ne diffuser ni la photo, ni l'identité du suspect. D'abord, au lendemain de l'attentat, les autorités judiciaires et la police avaient décidé de ne pas rendre publiques ces informations, dont elles disposaient pourtant dès mardi soir. Sollicitée par franceinfo, une source proche de l'enquête rappelle que "toutes les enquêtes n'exigent pas d'avis de recherche, et que c'est donc aux enquêteurs de déterminer s'il est pertinent ou non de diffuser au public la photo et l'identité pour les besoins de l'enquête". La décision est du ressort de la section antiterroriste du parquet de Paris.

Surtout, des sources proches de l'enquête, jointes mardi soir et mercredi matin par les journalistes de France Télévisions, redoutaient que la diffusion de la photo et de l'identité du suspect n'entrave le bon déroulement de l'enquête, plusieurs de ses proches étant activement recherchés. Mercredi après-midi, quatre des proches ayant été interpellés et placés en garde à vue (son père, sa mère et ses deux frères), la diffusion de ces éléments n'était plus susceptible, aux yeux de ces mêmes sources, d'entraver l'enquête. Raison pour laquelle nous avons décidé de publier le nom et la photo de Chérif Chekatt sur nos différents supports, deux heures avant qu'un appel à témoins ne soit finalement émis par la police nationale.  

L'essentiel sur l'attentat à Strasbourg

• Traque du suspect, réactions... Suivez notre direct >> à lire ici

• Ce que l'on sait de la fusillade >> à lire ici

• Qui est l'auteur présumé de la fusillade ?  >> à lire ici

Ce qu'il faut retenir de la conférence de presse du procureur  >> à lire ici