VIDEO. Enseignant décapité : "On est arrivés à un point de non-retour", estime Patrick Pelloux

Pour l'ancien collaborateur de "Charlie Hebdo", "il faut que la classe politique aille beaucoup plus loin que le discours d'Emmanuel Macron sur le séparatisme et légifère".

"Cet attentat islamiste est absolument une horreur, révoltant", a réagi l'urgentiste Patrick Pelloux, ancien collaborateur de Charlie Hebdo, invité sur franceinfo samedi 17 octobre après l'assassinat d'un enseignant à Conflans-Sainte-Honorine (Yvelines). "Par tous les côtés ils essayent de déstabiliser notre pays : c'est le sens de l'attentat qui a eu lieu il y a quelques jours devant les anciens locaux de Charlie Hebdo", a-t-il poursuivi.

"La décapitation, vous vous rendez compte, la décapitation d'un enseignant qui faisait son travail, tout ça parce qu'il a montré les caricatures. On est arrivés à un point de non-retour", a affirmé Patrick Pelloux. 

Pour l'urgentiste, "il faut que la classe politique aille beaucoup plus loin que le discours d'Emmanuel Macron sur le séparatisme et légifère. Il va falloir se poser des questions sur ce qui se passe sur les réseaux sociaux."

Patrick Pelloux sur franceinfo, le 17 octobre 2020. 
Patrick Pelloux sur franceinfo, le 17 octobre 2020.  (FRANCEINFO)