Cet article date de plus d'un an.

Enseignant décapité dans les Yvelines : sept personnes présentées à un juge

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Assassinat de Samuel Paty : sept personnes présentées à un juge
France 3
Article rédigé par
B. Delombre, H. Puffeney, E. Pelletier, O. Pergament - France 3
France Télévisions

Les gardes à vue dans le cadre de l'enquête sur l'assassinat de Samuel Paty ont été levées. Sept personnes vont être présentées à un juge, mercredi 21 octobre.

À l'issue de leur garde à vue dans les locaux de la DGSI, sept des 16 personnes entendues ont été déférées devant la justice, dans la nuit du mardi 20 au mercredi 21 octobre. Dans l'état actuel de l'enquête, la famille de l'assassin de Samuel Paty a pour l'instant été laissée libre. Le père de famille qui avait appelé au renvoi de l'enseignant sur les réseaux sociaux fait partie des personnes qui vont être présentées à un juge.

Deux collégiens déférés

Avant l'attentat, il aurait échangé avec l'assassin, sans que ce dernier ne lui fasse pour autant part de son projet. Abdelhakim Sefrioui, un militant islamiste en contact avec le père de famille, a lui aussi été déféré. Outre ces hommes, deux collégiens, mais aussi deux proches du terroriste, peut-être des soutiens logistiques, ainsi qu'une septième personne, devraient également être poursuivis. Les deux collégiens auraient aidé l'assaillant à identifier l'enseignant contre de l’argent le jour du drame.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.