Enseignant décapité dans les Yvelines : premiers hommages de la communauté enseignante

Samuel Paty, professeur dans un collège de Conflans-Sainte-Honorine (Yvelines), a été décapité vendredi 16 octobre pour avoir évoquer la liberté d’expression en montrant les caricatures de Mahomet. Les enseignants lui ont rendu un premier hommage samedi.

Franceinfo

Un hommage national à Samuel Paty, professeur dans un collège tué à Conflans-Sainte-Honorine (Yvelines) vendredi 16 octobre, sera rendu mercredi. Une marche blanche a lieu dimanche après-midi place de la République à Paris. Mais dès samedi, de nombreux enseignants se sont rassemblés un peu partout en France pour témoigner de leur solidarité après ce choc.

"Il faut nous aider"

"On est plutôt traumatisé, choqué, et on se met à la place de l’école, du collège, des élèves, de la famille du collègue qui ont vécu ce drame atroce", confie une enseignante de Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme). À Rouen (Seine-Maritime), un professeur a affirmé : "La barbarie de l’acte et sa symbolique nous choque. Ce qui nous choque aussi, c’est qu’on frappe l’école qui est un pilier de notre République laïque." "Je pense qu’être professeur c’est une vraie vocation et il faut nous aider à mener à bien cette mission qui est la nôtre", a estimé une enseignante.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une homme lors d\'un rassemblement en hommage au professeur assasiné, le 17 octobre 2020 à Conflans-Sainte-Honorine (Yvelines).
Une homme lors d'un rassemblement en hommage au professeur assasiné, le 17 octobre 2020 à Conflans-Sainte-Honorine (Yvelines). (DAMIEN MEYER / AFP)