Hollande débloque 3,8 milliards d'euros supplémentaires pour l'armée

Le président de la République l'a annoncé après un Conseil de défense consacré à la révision de la loi de programmation militaire 2014-2019.

Des membres des forces spéciales françaises lors d\'un exercice, le 14 avril 2015 à Martignas-sur-Jalle (Gironde).
Des membres des forces spéciales françaises lors d'un exercice, le 14 avril 2015 à Martignas-sur-Jalle (Gironde). (MEHDI FEDOUACH / AFP)

La menace terroriste oblige François Hollande à muscler le budget de la Défense. Le président de la République a annoncé le déblocage de 3,8 milliards d'euros de crédits supplémentaires pour l'armée. Il s’exprimait mercredi 29 avril, après un Conseil de défense consacré à la révision de la loi de programmation militaire 2014-2019.

Les crédits pour 2015 "sanctuarisés"

Le chef de l'Etat a également décidé de pérenniser les crédits pour 2015. "En 2015, les crédits du ministère de la Défense, de 31,4 milliards d'euros, sont sanctuarisés et ce seront des crédits budgétaires, sans aucun appel à des ressources extérieures, a affirmé le président. Cela veut dire que le ministère de la Défense est sûr de pouvoir disposer de ces crédits dans l'année 2015."

L'autre annonce importante concerne l'opération antiterroriste intérieure. Baptisée Sentinelle, elle bénéficiera de la mobilisation de 7 000 militaires, contre 10 000 jusqu'à présent. "J'ai décidé ce matin que cette opération, qui prendra le nom d'opération Sentinelle, serait pérennisée, ce qui conduira à mettre dans les effectifs prévus 7 000 militaires de manière durable", a déclaré le chef de l'Etat.