VIDEO. Trois femmes interpellées dans l'affaire des bonbonnes de gaz, Hollande affirme qu'un "attentat a été déjoué"

François Hollande était à Athènes (Grèce), vendredi, pour le sommet des pays méditerranéens de l'Union européenne.

FRANCE TELEVISIONS

François Hollande, sur un ton grave, a commenté les arrestations l'arrestation de trois jeunes femmes jeudi soir, après la découverte d'une voiture chargée de bonbonnes de gaz à Paris, le week-end dernier.

"Un attentat a été déjoué", a déclaré le président de la République en marge d'un déplacement à Athènes (Grèce), vendredi 9 septembre, pour le sommet des pays méditerranéens de l'Union européenne. "Un groupe a été annihilé, mais il y en a d'autres", a-t-il également indiqué, appelant à une "vigilance renforcée".

"L'engagement de toute la société" est aussi "nécessaire"

"La vigilance doit être renforcée autant qu'il est nécessaire et ça fait partie, bien sûr, de l'engagement de l'Etat, mais de l'engagement aussi de toute la société parce qu'il faut avoir cette mobilisation, cette conscience, cette vigilance", a-t-il encore affirmé.

François Hollande en a profité pour remercier les forces de l'ordre pour leurs actions contre le terrorisme en France. "Bien sûr qu'il y a des attentats qui ont eu lieu dans notre pays, et qui ont frappé, durement, mais il y a aussi toute une action silencieuse, efficace, par tous les services de renseignements, par nos policiers, par nos gendarmes, par nos militaires", a-t-il souligné.

François Hollande à Athènes (Grèce), le 9 septembre 2016 
François Hollande à Athènes (Grèce), le 9 septembre 2016  (LOUISA GOULIAMAKI / AFP)