Attentat déjoué à Toulon : que s'est-il passé ?

Un attentat aurait été évité à l'arsenal de Toulon (Var). Un homme a été interpellé et écroué. Il est mis en examen pour association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste.

FRANCE 2

Il voulait mourir en martyr, tuer autant de militaires que possible sur la base navale de Toulon (Var). Une cible hautement symbolique. C'est le port d'attache notamment du porte-avions Charles-de-Gaulle. Le projet a été déjoué, le suspect arrêté le 29 octobre dernier.

Mis en examen

Le suspect était fiché S, soupçonné de pouvoir porter atteinte à la sûreté de l'État. Hakim M, 25 ans, originaire de Toulon, était surveillé depuis près d'un an et deux tentatives avortées pour rejoindre la Syrie, l'une en avion en octobre 2014, l'autre en bus quelques semaines plus tard. Des douaniers l'interceptent in extremis, lors d'un contrôle aux frontières. Hakim M est frappé d'une interdiction de sortie de territoire et décide de changer ses plans. C'est un jihadiste français, installé lui en Syrie, avec lequel il était en contact par internet, qui l'incite à frapper la France à défaut de pouvoir la quitter. C'est l'interception de deux colis contenant des cagoules et des couteaux de combat qui ont décidé la police à l'interpeller. Le suspect a été mis en examen le 2 novembre dernier.

Vue de Toulon, où exerçait \"la mère Teresa des HLM\"
Vue de Toulon, où exerçait "la mère Teresa des HLM" (MOIRENC CAMILLE / HEMIS.FR / AFP)