Le double visage de Sid Ahmed Ghlam

Selon ses proches, Sid Ahmed Ghlam était un garçon sans histoires, hostile au terrorisme.

FRANCE 2

Le profil de Sid Ahmed Ghlam, soupçonné d'avoir voulu perpétrer un attentat, dimanche 19 avril, se précise. À en croire l'université de Jussieu, où il était inscrit, le jeune homme était un étudiant fantôme. Il n'assistait plus aux cours depuis le mois d'octobre et était visé par une procédure disciplinaire pour avoir falsifié ses notes.

"Il y a quelqu'un derrière lui"

Mais pour ses proches, restés à Saint-Dizier, Sid Ahmed Ghlam était un élève assidu et sociable. Sa tante se souvient de l'attitude de l'étudiant au moment des attentats de Paris : "Quand on regardait la télé [...], on était tous émus, lui et nous. Lui-même, il disait 'mais tata regarde ce qui se passe, c'est dégueulasse'", rapporte sa tante au micro de France 2.

Son cousin, lui, est persuadé qu'il s'est fait manipuler par des "mauvaises fréquentations". "Il a dérapé. Il y a quelqu'un derrière lui. Lui, comme ça, impossible. Il ne faisait même pas de mal à une mouche."

Le JT
Les autres sujets du JT
Sid Ahmed Ghlam, un étudiant algérien de 24 ans, est suspecté d\'avoir projeté d\'attaquer deux églises en région parisienne.
Sid Ahmed Ghlam, un étudiant algérien de 24 ans, est suspecté d'avoir projeté d'attaquer deux églises en région parisienne. (M6 )