Attentat déjoué : "La première fois qu'une telle chaîne de commandement apparaît aussi clairement"

Depuis l'hôpital de l'Hôtel-Dieu, où est gardé Sid Ahmed Ghlam, le principal suspect de l'attentat déjoué à Paris dimanche 19 avril, Hugo Clément fait le point pour France 2.

FRANCE 2

Plusieurs éléments permettent de dire que l'attaque terroriste d'une ou plusieurs églises de Villejuif était imminente, dimanche 19 avril, avant l'arrestation de Sid Ahmed Ghlam. Les armes n'étaient pas cachées. "Elles étaient dans sa voiture, chargées, prêtes à servir", commente Hugo Clément, en direct de l'hôpital de l'Hôtel-Dieu, à Paris.

Sid Ahmed Ghlam a repéré ses cibles, deux églises à Villejuif (Val-de-Marne). "D'ailleurs, dimanche, lorsqu'il est accusé d'avoir tué Aurélie Châtelain, il se trouvait à Villejuif, peut-être comptait-il passer à l'action ce jour-là, mais sa blessure à la jambe l'a sans doute obligé à revoir ses plans", ajoute le journaliste de France 2.

Un donneur d'ordres en Syrie ?

Le procureur de la République de Paris a parlé d'un homme pouvant se trouver en Syrie. "On n'en sait pas beaucoup plus pour l'instant sur son profil, mais ce qui est sûr, c'est que cet homme est le donneur d'ordres. Il a demandé à Sid Ahmed Ghlam de frapper des églises et peut-être a-t-il aussi donné le top départ de l'opération dimanche matin. C'est en tout cas la première fois qu'une telle chaîne de commandement à distance apparaît aussi clairement et aussi rapidement", souligne Hugo Clément.

Le JT
Les autres sujets du JT
La porte de la chambre que Sid Ahmed Ghlam occupait dans une résidence étudiante du 13e arrondissement de Paris, mercredi 22 avril 2015. 
La porte de la chambre que Sid Ahmed Ghlam occupait dans une résidence étudiante du 13e arrondissement de Paris, mercredi 22 avril 2015.  (KENZO TRIBOUILLARD / AFP)