Cet article date de plus de quatre ans.

Attentat de Nice : une semaine après, la ville panse ses plaies

Publié
Durée de la vidéo : 3 min.
Attentat de Nice : une semaine après, la ville panse ses plaies
FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

Une semaine après l'attentat sur la promenade des Anglais, la vie reprend peu à peu son cours à Nice (Alpes-Maritimes). La ville, une station balnéaire, constate une baisse de la fréquentation.

D'habitude, la promenade des Anglais les soirs d'été, ce sont ces centaines de passants, de musiciens. Ce sont ces fêtes improvisées sur les galets au clair de lune. Pourtant, depuis une semaine, difficile de se balader sur cette avenue sans être happé par la douleur omniprésente, par ces fleurs et ces centaines de messages. Un peu plus loin, un Niçois entretient les lieux. "Pour l'instant, les gens ne peuvent pas oublier alors c'est un moyen de pouvoir communier que de venir ici", explique-t-il. 

L'activité tourne au ralenti

Depuis quelques jours, des artistes ambulants sont revenus sur la promenade des Anglais. Leurs clients cohabitent avec ce silence saisissant. Ici, personne ne semble décidé à fermer boutique même si pour certains, cela prend du temps. Après l'attentat, Mélissa a fermé sa plage trois jours avant de réunir son équipe. Depuis, l'activité tourne au ralenti. Une semaine après l'attentat, le sujet de discussion reste toujours le même sur la promenade. Il ya partout la volonté d'avancer pour que Nice redevienne la ville qui fait rêver le monde entier.
 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Terrorisme

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.