Cet article date de plus de trois ans.

Le vicaire général du diocèse de Paris n'est "pas inquiet" pour la sécurité des lieux de culte catholiques

Monseigneur Benoist de Sinety estime que "personne ou en tout cas très peu de gens sont restés chez eux par peur d'aller à la messe" ce dimanche.

Article rédigé par franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Des policiers en civil de la brigade anticriminalité de lille en faction devant l'église du centre-ville dimanche 1er novembre. (FRANCOIS CORTADE / RADIO FRANCE)

"Je ne suis pas inquiet", déclare dimanche 1er novembre 2020 sur franceinfo Monseigneur Benoist de Sinety, vicaire général du diocèse de Paris, trois jours après l'attaque terroriste qui a visé la basilique Notre-Dame à Nice, et alors que les catholiques fêtaient la Toussaint ce dimanche.

J'ai vu ce matin les militaires qui patrouillaient vers les églises, on sait qu'on est protégé

Benoist de Sinety

à franceinfo

"Comme tous les Français, poursuit  Benoist de Sinety, on bénéficie de services des forces de sécurité, police, armée, qui sont magnifiques, de dévouement et d'efficacité, bien sûr, il y a de quoi être rassuré". "Je ne pense pas que les catholiques soient particulièrement peureux, veut-il croire : ils sont au contraire forts de cette espérance s'ils ne sont pas naïfs, ils ne sont pas angéliques." 

On a le sentiment que personne ne sait vraiment où l'on va

Benoist de Sinety

à franceinfo

Benoist de Sinety reconnaît que l'attentat de Nice et le contexte actuel interpellent. "On est tous abasourdis par tout ce qui se passe ces derniers mois", confie le vicaire général du diocèse de Paris. "L'attentat de Nice a été un événement supplémentaire qui ébranle les uns et les autres", reconnaît Benoist de Sinety qui évoque "une inquiétude devant l'avenir et les jours qui viennent", dit-il.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.