Trèbes : une commune éprouvée par l'attaque terroriste

La ville de Trèbes (Aude) reste sous le choc après les attentats. Les élèves des écoles primaires de la commune ont repris le chemin des classes ce lundi 26 mars. Une cellule psychologique a été mise en place.

France 2

Après les attentats, la ville de Trèbes (Aude) tente de retrouver un quotidien normal. Dans l'école primaire la plus proche des lieux du drame, ce lundi 26 mars, plus la moitié des élèves manquent à l'appel. Ce malgré la présence des gendarmes autour de l'établissement. Vendredi, au moment de l'attaque, les élèves ont été confinés dans l'école. Sur le coup, beaucoup n'ont pas réalisé ce qu'il se passait. Ce week-end, ils ont vu les images et les témoignages.

Permettre aux enfants de s'exprimer sur le sujet

Les enseignants savent que les jours qui viennent seront difficiles. Pour cela, une cellule d'écoute a été mise en place dans l'école. "Les enfants ne parlent pas très rapidement. C'est normal. Il faut qu'ils comprennent. Il faut que l'on puisse leur permettre de s'exprimer. On va le faire petit à petit", explique Claudie François-Gallin, directrice académique de l'Éducation nationale. Des psychologues sont présents, autant pour écouter les enfants que pour recevoir les parents.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des habitants se recueillent à Trèbes, dans l\'Aude, dimanche 25 mars 2018.
Des habitants se recueillent à Trèbes, dans l'Aude, dimanche 25 mars 2018. (BENJAMIN ILLY / RADIO FRANCE)