Trèbes : mort d'un héros

Lors de la prise d'otages du supermarché de Trèbes (Aude), le lieutenant-colonel Arnaud Beltrame n'a pas hésité à prendre la place d'un otage. Il est mort des suites de ses blessures dans la nuit du 23 au 24 mars.

Cette vidéo n'est plus disponible

Quelques fleurs blanches à la main, ils sont venus sous la pluie, la gorge serrée devant la gendarmerie de Carcassonne. Un petit geste anonyme pour honorer la mémoire du lieutenant-colonel Arnaud Beltrame, décédé ce samedi 24 mars au matin, des suites de ses blessures. Arnaud Beltrame avait 45 ans, il était un brillant officier de gendarmerie, qui hier n'a pas hésité à se substituer à l'un des otages. On le voit ici lors d'une opération de prévention auprès de vacanciers britanniques en Normandie, où il dirigeait une compagnie. Chacun se souvient d'un militaire très impliqué sur le terrain. 

Son décès porte à quatre le nombre de victimes

Dans le village breton où réside sa mère, son sacrifice est admiré dans la douleur. Ironie de l'histoire : il y a quelques mois, Arnaud Beltrame participait à une simulation d'attentat dont le scénario résonne froidement aujourd'hui, une tuerie de masse dans un supermarché. Arnaud Beltrame était marié et sans enfants. Son décès porte à quatre le nombre de victimes mortes lors de l'attentat de Trèbes.  

Le JT
Les autres sujets du JT
Le lieutenant-colonel Arnaud Beltrame, tué dans l\'attaque terroriste de Trèbes (Aude), le 23 mars 2018.
Le lieutenant-colonel Arnaud Beltrame, tué dans l'attaque terroriste de Trèbes (Aude), le 23 mars 2018. (GENDARMERIE NATIONALE)