Jean Mazières : la première victime du terroriste

C'est dans la petite commune de Villedubert (Aude) que Jean Mazières, tout juste retraité à 61 ans, a été tué par le terroriste Redouane Lakdim, vendredi 23 mars. Il a été la première cible et victime de l'attentat.

France 3

Bon vivant, généreux : ce sont les mots qui reviennent pour évoquer la mémoire de Jean Mazières, surnommé Jeannot par ceux qui l'aimaient. Viticulteur à la retraite, il est né et a passé toute sa vie ici. Dans ce village de 300 habitants à quelques kilomètres de Carcassonne, tout le monde se connait. Et pour le maire, Jean Mazières était une figure emblématique de Villedubert (Aude).

Un village figé par l'effroi

Ce mardi matin, personne dans les rues. Depuis l'assassinat de Jean Mazières, le choc est tel que le temps s'est comme figé. Jean Mazières était très impliqué dans le comité des fêtes du village. C'est lors d'une soirée médiévale qu'Antoine Garrido l'a rencontré. Ce musicien se souvient lui avoir montré ce luth. Jean Mazières laisse derrière lui une épouse et un fils de 19 ans. Un dernier hommage lui sera rendu jeudi après-midi en l'église de Villedubert.

Le JT
Les autres sujets du JT
Jean Mazières et la première victime à être tombée sous les balles du terroriste Radouane Lakdim. Viticulteur à la retraite, il était très impliqué dans la vie de sa commune.
Jean Mazières et la première victime à être tombée sous les balles du terroriste Radouane Lakdim. Viticulteur à la retraite, il était très impliqué dans la vie de sa commune. (France 2)