Attaques terroristes dans l'Aude : les derniers éléments de l'enquête

En direct de Carcassonne (Aude), notre envoyé spécial Marc Dana revient sur les derniers éléments de l'enquête en cours concernant les attentats dans l'Aude survenus vendredi 23 mars.

France 3

L'enquête sur les attentats survenus vendredi 23 mars dans l'Aude avance d'heure en heure. "On a appris cet après-midi que trois engins explosifs de confection artisanale, des engins plutôt assez rudimentaires ont été retrouvés dans le supermarché, ainsi qu'une arme de poing calibre 775 et un couteau de chasse", rapporte notre envoyé spécial, Marc Dana, en direct de Carcassonne (Aude). "En ce qui concerne les gardes à vue, elles sont toujours en cours au moment où je vous parle. Il y a tout d'abord la garde à vue d'un jeune mineur, qui a tout juste 17 ans, qui était un ami proche de Radouane Lakdim, et puis il y a la garde à vue de sa compagne, une jeune femme de 18 ans, qui serait, elle, radicalisée et qui continue de nier, au moment où je vous parle, toute implication", précise-t-il.

Qu'est-ce qui a motivé hier son passage à l'acte ?

"La perquisition réalisée hier au domicile de Radouane Lakdim a porté ses fruits : on a pu trouves ses quelques notes manuscrites. Des notes confuses, mais qui font penser à un testament. En tout cas, il y a une référence claire à Daech. Maintenant avec ces petits morceaux de puzzle, les enquêteurs cherchent à comprendre surtout si Radouane Lakdim a pu bénéficier de soutien, de complicités, mais aussi, qu'est-ce qu'il a motivé hier son passage à l'acte alors que, finalement, il n'y avait rien qui pouvait laisser penser aux enquêteurs qu'il passerait à l'acte", conclut le journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une membre du GIGN après l\'assaut sur le Super U de Trèbes (Aude), le 23 mars 2018.
Une membre du GIGN après l'assaut sur le Super U de Trèbes (Aude), le 23 mars 2018. (REGIS DUVIGNAU / REUTERS)