VIDEO. Regardez l'intégralité du discours de Hollande lors de l'hommage aux victimes des attentats de Paris

Deux semaines après les attentats de Paris et de Saint-Denis, le président a rendu hommage, vendredi aux Invalides, aux 130 morts et quelque 350 blessés de ces attaques.

FRANCE 2

"Malgré les larmes, cette génération est aujourd'hui devenue le visage de la France." François Hollande a salué la mémoire 130 victimes des attentats du 13 novembre, dans la cour de l'hôtel des Invalides, où était organisée, vendredi 27 novembre, une cérémonie d'hommage national. Affichant sa "confiance dans la génération qui vient", le chef de l'Etat l'a invitée à affronter la "dureté du monde" en "inventant un nouvel engagement"

"Vendredi 13 novembre, ce jour que nous n'oublierons jamais, la France a été frappée lâchement. Dans un acte de guerre organisé de loin et froidement exécuté, une horde d'assassins a tué 130 des nôtres et en a blessé des centaines au nom d'une cause folle et d'un Dieu trahi, a déclaré François Hollande. Cent trente noms, 130 vies arrachées, 130 destins fauchés, 130 rires que l'on n'entendra plus, 130 voix qui, à jamais, se sont tues. (...) C'est parce qu'ils étaient la France qu'ils ont été abattus, c'est parce qu'ils étaient la liberté qu'ils ont été massacrés."

"La jeunesse frappée, mais pas effrayée"

"Je salue cette génération nouvelle. Elle a été frappée. Elle n'est pas effrayée. Elle est lucide et entreprenante, à l'image des innocents dont nous portons le deuil. Elle saura faire preuve de grandeur", a encore espéré le chef de l'Etat.

François Hollande a également appelé à "multiplier les chansons, les concerts, les spectacles" et à "continuer à aller dans les stades" pour "répondre" aux auteurs des tueries.

François Hollande prononce un discours d\'hommage aux victimes des attentats du 13 novembre, dans la cour de l\'hôtel des Invalides à Paris, vendredi 27 novembre 2015.
François Hollande prononce un discours d'hommage aux victimes des attentats du 13 novembre, dans la cour de l'hôtel des Invalides à Paris, vendredi 27 novembre 2015. (PHILIPPE WOJAZER / AFP)