Des paroles et des actes, France 2

VIDEO. La France n'a eu aucun renseignement sur l'imminence d'un attentat, affirme Bernard Cazeneuve

Le ministre de l'Intérieur a démenti les informations du "Petit Journal" de Canal +, jeudi 26 novembre, sur le plateau de "Des paroles et des actes".

FRANCE 2

Bernard Cazeneuve a assuré, jeudi 26 novembre, que la France n'avait reçu aucune information sur l'imminence d'un attentat avant les attaques du 13 novembre. "Le Petit Journal" de Canal + avait affirmé, plus tôt dans la journée, que les services français de renseignement extérieur (la DGSE) avaient intercepté, le 12 novembre, un appel de la jihadiste Hasna Aït Boulahcen vers la Syrie, dans lequel elle confiait son intention de commettre un attentat en France.

Une seule information reçue après les attentats

"C'est faux, a martelé Bernard Cazeneuve, invité de l'émission de France 2 "Des paroles et des actes". Les communications qui ont été interceptées par nos services l'ont été au lendemain des attentats, dans le cadre d'une procédure judiciaire sous contrôle du procureur de la République."

"La seule information dont nous avons disposé concernant le mouvement de ces terroristes nous est parvenue au lendemain des attentats, de la part d'un service étranger hors Union européenne, a ajouté le ministre de l'Intérieur. Il nous est parvenu une information, et une seule, que ces terroristes étaient passés par la Grèce il y a de cela quelques semaines."

Bernard Cazeneuve lors d\'une conférence de presse à Bruxelles (Belgique), le 20 novembre 2015.
Bernard Cazeneuve lors d'une conférence de presse à Bruxelles (Belgique), le 20 novembre 2015. (JONATHAN RAA / NURPHOTO / AFP)