VIDEO. Téléfilm autour de l'attentat du Bataclan : "une histoire d'amour, c'est comme un message d'espoir", défend sa réalisatrice

France 2 a diffusé mercredi soir "Ce soir-là et les jours d'après", un téléfilm relatant une histoire d'amour et la reconstruction de rescapés après l'attentat du 13-Novembre au Bataclan. Franceinfo a interrogé sa réalisatrice, Marion Laine. 

"En réponse à un acte terroriste, je trouvais ça beau de répondre par un message d’humanité." Marion Laine, réalisatrice et scénariste, signe le téléfilm Ce soir-là et les jours d'après, diffusé mercredi 26 juin sur France 2. Une œuvre qui démarre près du Bataclan, le soir du 13 novembre 2015. Irène, habitante du quartier à Paris, parvient à secourir plusieurs blessés de l'attaque au cœur de la salle de concert. Elle rencontre Karan, qui lui aussi vient en aide aux rescapés. Naît alors une histoire d'amour entre les deux personnages, profondément marqués par la tragédie. Des amitiés se créent également entre survivants. 

"J’ai trouvé ça intéressant de faire un film sur les primo-intervenants. L’idée n’était pas du tout de filmer l’attentat du Bataclan, mais les réactions a posteriori de tous les Parisiens", explique Marion Laine. "Qu’il y ait une histoire d’amour, c’est comme un message d’espoir, si on peut dire les choses comme ça", justifie-t-elle. Ce film tente aussi de raconter "la solidarité énorme qui était tellement émouvante le lendemain des attentats, les jours d’après", poursuit la réalisatrice du téléfilm

Une pétition contre sa diffusion

Le téléfilm, tourné en 2017, a pourtant provoqué de vives critiques lors de son tournage. Une pétition, intitulée "Pour que France 2 renonce à son projet de téléfilm romanesque sur fond d'attentat au Bataclan", a recueilli plus de 50 000 signatures sur la plateforme change.org. Elle estimait qu'il était trop tôt, deux ans après les attentats, de réaliser une fiction sur un sujet si difficile. Et jugeait le scénario, centré autour d'une histoire d'amour, "choquant" et "blessant".

France 2 a finalement attendu environ un an et demi, avant de diffuser Ce soir-là et les jours d'après. Elle a pris le temps de discuter avec les proches des victimes, et a pu obtenir l'accord d'associations pour sa diffusion, relève Le Parisien

"Je crois qu’on a mal communiqué au départ. Je crois que c’était présenté comme un film ‘sur l’attentat du Bataclan’. Ce n’est pas du tout un film sur les attentats", répond Marion Laine. "Je comprends que cela ait choqué, surpris des gens, car ce n'était pas le sujet", concède la réalisatrice. Celle-ci défend l'histoire du téléfilm, pour ne pas oublier ce qui s'est passé, plus de trois ans après les faits. Et "les jours d'après, je trouvais important d'en parler", insiste-t-elle. 

Des personnes se recueillent devant le Bataclan, trois ans après les attentats, le 13 novembre 2018 à Paris. 
Des personnes se recueillent devant le Bataclan, trois ans après les attentats, le 13 novembre 2018 à Paris.  (DANIEL PIER / NURPHOTO / AFP)