Psychologie : la plongée pour aider les victimes du terrorisme

Des spécialistes sont convaincus des vertus de la plongée. Il y a quelques jours, une trentaine de rescapés de l'attentat du Bataclan qui souffrent toujours d'angoisses sont partis en Guadeloupe pour participer à l'expérience.

Voir la vidéo
FRANCE 3
avatar
France 3France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Le stress post-traumatique est une maladie lourde, fluctuante, handicapante. "On pense que la plongée apporte quelque chose de spécifique", explique un homme. "C'est une détente absolue que j'arrive pas du tout à retrouver sur terre", ajoute une jeune femme remontant de plongée. Ces 17 plongeurs souffrent de stress post-traumatique. Tous sont des rescapés des attentats du 13-Novembre. Ils ont vu la mort en face, certains ont été blessés, d'autres ont même perdu un conjoint.

Dépasser son traumatisme et se jeter à l'eau

Ils ont accepté de participer à cet essai clinique en Guadeloupe. Une équipe de chercheurs et de médecins est convaincue que la plongée peut soigner leurs pathologies. "On aimerait prouver que cela permet un bien-être, mais surtout vérifier que cet effet perdure après les séances de plongée", explique le Dr Mathieu Coulange, spécialiste de la médecine hyperbare au sein des hôpitaux de Marseille (Bouches-du-Rhône). La réserve Cousteau est le cadre de l'expérience. Il faut dépasser son traumatisme et se jeter à l'eau. Une heure de découverte et de sensations fortes. Par petits groupes, ils pratiquent la sophrologie et la méditation, assis sur le sable. Une parenthèse pour ces rescapés qui luttent depuis deux ans pour soigner leurs blessures invisibles.

Le JT
Les autres sujets du JT
Plongée pour les victimes des attentats du 13-Novembre
Plongée pour les victimes des attentats du 13-Novembre (FRANCE 3)