Procès des attentats du 13-Novembre : les parents d'une victime du Bataclan se préparent à témoigner

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Procès des attentats du 13-Novembre : les parents d'une victime du Bataclan se préparent à témoigner
FRANCE 3
Article rédigé par
D.Migniau, A.Danis, S.Ledey - France 3
France Télévisions

Parmi les parties civiles, mercredi 8 septembre, lors de l'ouverture du procès des attentats du 13-Novembre, se trouveront aussi des proches des victimes. Philippe et Chantal Duperron vont quitter leur ville d'Alençon (Orne) pour venir témoigner à Paris. Leur fils Thomas est mort ce soir-là au Bataclan

Philippe et Chantal font partie des victimes du 13-Novembre ; une nuit d'horreur lors de laquelle ils ont perdu leur fils, Thomas Duperron, grièvement blessé au Bataclan. Ces habitants d'Alençon (Orne) ont fait d'interminables recherches pour apprendre, 24 heures après le drame, le décès de leur fils. "On n'était pas les seules familles, et elles étaient toutes dans le même état que nous, le même désarroi, et puis ils prenaient famille par famille, dans une salle. On était tous plus hébétés les uns que les autres, à se dire que ce n'était pas possible, que c'était un cauchemar", raconte le couple, qui s'est réfugié dans le travail pour ne pas sombrer. Chantal est médecin, et Philippe est président de l'association "13onze15 Fraternité Vérité", qui regroupe des victimes des attentats.

Une attente de justice

À l'aube du procès, mardi 7 septembre, ils se sentent prêts à témoigner. "La salle est particulièrement impressionnante, donc il faut se préparer. Mais je pense qu'on peut le faire maintenant, en tant que partie civile, pour raconter ce qu'on a vécu, qui était notre fils, parce qu'il y a eu ces cinq ans", estime Chantal. Le seul membre du commando terroriste jugé sera Salah Abdeslam, mais pour Philippe, le plus important, c'est que la justice s'exprime.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.