"On fête aussi la vie parce que la vie continue" : l'association Life for Paris commémore les attentats du 13-Novembre

L'association Life for Paris organisait lundi un rassemblement devant la mairie du 11e arrondissement, à l'occasion du deuxième anniversaire des attentats du 13-Novembre. Un moment important pour les rescapés et les familles de victimes.

Le chanteur du groupe Eagles of Death Metal serre dans ses bras un participant de la cérémonie d\'hommage aux victimes des attentats du 13-Novembre.
Le chanteur du groupe Eagles of Death Metal serre dans ses bras un participant de la cérémonie d'hommage aux victimes des attentats du 13-Novembre. (ETIENNE LAURENT / POOL)
avatar
Matthieu MondoloniRadio France

Mis à jour le
publié le

La France rendait hommage, lundi 13 novembre, aux 130 morts et plus de 400 blessés des attentats du 13 novembre 2015. En marge des commémorations officielles en présence du chef de l'Etat, l'association Life for Paris organisait un rassemblement devant la mairie du 11e arrondissement. Cette cérémonie, qui se voulait sobre, a duré moins de 30 minutes, dont près de la moitié en musique.

Le reportage de Matthieu Mondoloni.
--'--
--'--

Ces moments ont été émouvants et surtout nécessaires pour les rescapés présents et les familles des victimes. "On avait besoin de se retrouver et de filer un coup de main aux gens qui vont encore un peu plus mal que nous", explique Bertrand, qui était au Bataclan le 13 novembre 2015. "Le but est de leur permettre de passer un moment ensemble, dans le souvenir, et de réussir pour certains à revenir dans un groupe humain." 

C'est une façon aussi de se retrouver entre nous et de se serrer fort.

Bertrand, rescapé du Bataclan et membre de l'association Life for Paris

à francienfo

La cérémonie est rythmé par les reprises des chansons de Leonard Cohen et David Bowie. La chanson Heroes de l'icône pop parle à Yann, victime du Bataclan, qui a sauvé la vie de sa soeur, blessée il y a deux ans pendant le concert. "Je l'ai tirée de l'entrée de la fosse jusqu'à la sortie de secours afin qu'elle puisse être prise en charge par les secours", raconte le jeune homme. D'autres n'ont pas eu cette chance. "Ce sont quand même des héros, ceux qui ne sont plus là avec nous. La chanson de Bowie prend tout son sens aujourd'hui", pousuit Yann.

Une cérémonie pour "lâcher prise"

Les survivants ont pensé au passé mais aussi au futur. "On fête aussi la vie parce que la vie continue", confie Stéphanie, qui a perdu sa meilleure amie au Bataclan. "On est enlevé d'une part de nous-même. Je le dis tout le temps, Anne était ma meilleure amie, ma petite soeur, mon alter ego." Pour autant, pas question pour elle de sombrer : 

Une partie de moi est morte ce soir là mais je veux continuer à aller aux concerts, fêter la vie et l'amitié.

Stéphanie, victime du Bataclan

à franceinfo

Les participants à la cérémonie ont aussi tenté de "lâcher prise, laisser s'envoler la rancoeur et la haine", comme le dit Stéphanie. Pour cela, ils ont laissé s'envoler des ballons de toutes les couleurs ou ont distribué des roses blanches, à l'image du chanteur et du guitariste du groupe Eagles of Death Metal, invités surprise de cette cérémonie. Ils ont joué deux morceaux, très émus, voire en larmes pour le chanteur. Devant lui, des rescapés et des familles de victimes se sont serrés dans les bras, se sont réconfortés et se sont embrassés, avant de se quitter et de se donner rendez-vous l'année prochaine.