Procès des attentats du 13-Novembre : les accusés questionnés sur leur parcours

Publié Mis à jour
Procès du 13-Novembre : les accusés questionnés sur leur parcours
France 2
Article rédigé par
E. Pelletier, N. Perez, S. Pichavant, M. Birden, J-A. Balcells, R. Gardeux, E. De Pourquery, J-M. Noel, O. Sauvayre - France 2
France Télévisions

Le procès des attentats du 13-Novembre reprendra mardi à Paris. Après les victimes, ce sont les accusés qui seront entendus sur leur parcours.

Après cinq semaines de témoignages des parties civiles, le procès des attentats du 13-Novembre entrera dans une nouvelle phase, mardi 2 novembre. La cour d'assises spéciale examinera les parcours des 14 accusés présents au procès, les six autres étant absents et jugés par défaut. Lors de cet interrogatoire de personnalité, ils vont devoir répondre aux questions du président sur leur enfance, leur parcours et leurs failles. Objectif pour les parties civiles : mieux cerner leurs personnalités et comprendre "comment quelqu'un qui naît dans la banlieue de Bruxelles ou Paris devient un criminel sans émotion", explique Me Gérard Chemla, avocat des victimes. 

Approcher la vérité

Les quatorze hommes seront interrogés dans l'ordre alphabétique, à commencer donc par Salah Abdeslam, seul survivant des commandos. Olivier Laplaud, rescapé du Bataclan et vice-président de l'association Life for Paris, veut croire à un sursaut d'émotion chez les accusés : "On a senti une gêne, dans leur carapace". L'examen des parcours des accusés doit se prolonger toute la première semaine de novembre. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.