Procès du 13-Novembre : des journées éprouvantes pour les parties civiles

Publié
Durée de la vidéo : 1 min.
Procès du 13-Novembre : des journées éprouvantes pour les parties civiles
France 2
Article rédigé par
S. Neumayer - France 2
France Télévisions

Le procès des attentats du 13 novembre 2015 se poursuit. Mercredi 15 septembre, Salah Abdeslam a froidement justifié les attaques terroristes. L'audience de jeudi s'annonce difficile.

La journée de mercredi 15 septembre a été éprouvante pour les parties civiles du procès des attentats du 13-Novembre. Les prises de paroles des différents accusés ont été lourdes, plus particulièrement celle de Salah Abdeslam, qui a justifié les attentats de Paris avant de s'adresser aux victimes. Il leur a expliqué que si des civils ont bien été visés, il n'y avait rien de personnel à leur égard. Des propos qui ont choqué dans la salle.

Diffusion de photos et vidéos

Jeudi, l'audience s'annonce tout aussi pénible pour les parties civiles, avec les détails des constatations effectuées au Stade de France, ainsi que sur les terrasses du Carillon et du Petit Cambodge. Des vidéos seront diffusées, où l'on devrait apercevoir les kamikazes. Des photos de ces différentes scènes de crime seront également montrées sur les écrans. Des psychologues sont présents si les rescapés et les proches des victimes en ont besoin.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Procès des attentats du 13 novembre 2015

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.