Procès des attentats du 13-Novembre : les otages du Bataclan racontent

Publié Mis à jour
bataclan
FRANCEINFO
Article rédigé par
S. Neumayer - franceinfo
France Télévisions

Les récits des survivants du Bataclan se poursuivent au 27e jour du procès des attentats du 13-Novembre. Mardi 19 octobre, ce sont les spectateurs retenus en otage qui ont témoigné.

Ce qui frappe, c'est le sang-froid de chacun de ces otages, retenus au Bataclan le 13 novembre 2015. Aucun d'entre eux n'a craqué pendant les 2h30 de huis clos avec deux des terroristes. Chacun d'eux a pensé que l'issue ne pouvait être que la mort. Les assaillants leur attribuent des rôles. Certains doivent surveiller des fenêtres, d'autres des portes. L'un d'eux est le porte-parole auprès des policiers. Les terroristes semblent improviser et vouloir faire durer les négociations sans voir vraiment grand-chose à négocier.

"Une succession de petits miracles"

Puis tous décrivent au tribunal mardi 19 octobre un assaut de 60 secondes d'une violence inouïe : un jihadiste a tiré 27 coups de feu, puis les grenades de désencerclement tirées par les forces de l'ordre, l'explosion d'un des terroristes. À la sortie, ils voient les corps morts dans la fosse alors que, quelques heures plus tôt, tous chantaient et dansaient. Enfin, ce sentiment de culpabilité d'être toujours en vie. "Il était évident qu'on allait tous y passer. C'est une succession de petits miracles qu'on soit encore là pour en parler. On peut dire merci à la Providence", confie Sébastien, un des otages.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.