Procès des attentats du 13-Novembre : de nouvelles provocations de Salah Abdeslam

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
Procès des attentats du 13 novembre : de nouvelles provocations de Salah Abdeslam
FRANCE 3
Article rédigé par
N.Pérez - France 3
France Télévisions

Ce jeudi 9 septembre, se déroulait le deuxième jour du procès des attentats du 13 novembre 2015 à la cour d'assises spéciale de Paris. Après avoir provoqué la consternation mercredi 8 septembre, Salah Abdeslam est allé jusqu'à dédouaner certains co-accusés. La journaliste Nathalie Pérez fait le point en direct du Palais de justice de Paris.

Salah Abdeslam a de nouveau pris la parole sans qu'on la lui donne, jeudi 9 septembre, à la cour d'assises spéciale de Paris lors du procès des attentats du 13-Novembre. "Aujourd'hui encore, Salah Abdeslam a multiplié les provocations, prenant la cour d'assises pour une tribune. Il ira même jusqu'à évoquer les victimes en Syrie et en Irak", a indiqué la journaliste Nathalie Pérez en direct du Palais de justice de Paris.

"Ils ont fait ça pour me rendre service"

Le président de la cour d'assises l'a coupé une première fois, mais Salah Abdeslam poursuit, et dédouane trois de ses co-accusés, ceux qui l'ont aidé après les attaques, à fuir jusqu'en Belgique. "Ils ont fait ça pour me rendre service, ils ignoraient tout de mes activités terroristes", a-t-il déclaré pendant l'audience. "Cette fois-ci, le président va une nouvelle fois l'interrompre en coupant son micro. Il a déclaré 'cela fait 6 ans que vous vous taisez (...) alors si vous souhaitez parler, vous le ferez, mais quand je vous donnerai la parole'", a rapporté la journaliste.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.