Document franceinfo Les déclarations de Salah Abdeslam "ont le mérite d'exister", soutiennent les avocats du principal accusé du procès des attentats du 13-Novembre

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 4 min.
Procès du 13-Novembre : interview exclusive des avocats de Salah Abdeslam
Article rédigé par
France Télévisions

Les conseils de Salah Abdeslam ont pris pour la première fois la parole devant les caméras de télévisions. 

"Certains se demandent s'il faudrait faire taire Salah Abdeslam. J'ai une difficulté avec ça", assure Olivia Ronen. S'exprimant pour la première fois depuis l'ouverture du procès des attentats du 13 novembre 2015 devant les caméras de France Télévisions, les avocats de Salah Abdeslam ont réagi à l'émoi suscité par les prises de parole de leur client. Les provocations de ce dernier avaient animé les débats dès le premier jour de l'audience. "Avant tout, je tiens à témoigner qu'il n'y a point de divinité en dehors d'Allah", avait ainsi lancé le principal accusé

"On peut interroger le contenu, la forme de ses déclarations (...) mais elles ont le mérite d'exister, et c'est ça les assises, des moments imprévus où les gens prennent la parole alors que ce n'était pas forcément comme ça que le film était prévu", affirme Olivia Ronen.

Martin Vettes, l'autre avocat de Salah Abdeslam, appelle lui à "sortir de la culture de l'immédiateté" dans le traitement médiatique de ce marathon judiciaire. "Il ne faut pas que ce procès soit transformé en une forme de buzz permanent", estime-t-il, rappelant qu'il "va durer neuf mois". "Quoi qu'il fasse ou dise", Salah Abdeslam "sera détesté, conspué", dit-il encore. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Procès des attentats du 13 novembre 2015

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.