Attentats du 13-Novembre : le témoignage d'un rescapé qui a changé de vie

Publié
Durée de la vidéo : 4 min.
Attentats du 13-Novembre : le témoignage d'un rescapé qui a changé sa vie
France 2
Article rédigé par
N. Tabouri, E. Maizy, A. Da Silva, A. Luquet, G. Liaboeuf - France 2
France Télévisions

Pendant les neuf mois du procès des attentats du 13-Novembre qui débute mercredi 8 septembre, les témoignages de quelques-uns des 350 blessés seront entendus. Beaucoup ont vu leur destin brisé. Certains ont tout quitté pour changer de vie. 

Au lendemain des attentats du 13-Novembre, Claude-Emmanuel Triomphe a fui Paris pour venir s'installer à Marseille (Bouches-du-Rhône). "Il y avait la volonté de quitter Paris, un endroit où j'étais heureux mais qui était devenu compliqué", raconte-t-il. Le soir du 13 novembre 2015, il buvait un verre à La Bonne Bière, à quelques centaines de mètres du Bataclan. La terrasse de ce bar est la troisième frappée par les terroristes. L'attaque fait 5 morts, Claude-Emmanuel Triomphe, lui, est grièvement blessé au ventre et à la jambe. 

Il souhaite parler à Salah Abdeslam

Aujourd'hui encore, les séquelles sont encore importantes : une paralysie aux trois quarts du pied droit et une ablation de l'intestin. "J'ai vraiment pensé à la mort", se souvient-il. Claude-Emmanuel Triomphe a suivi un long travail de rééducation pour pouvoir remarcher. Il a été réparé par la médecine et par tout le soutien qu'il a reçu. "Je pense qu'il y a eu un tas d'anges gardiens dans cette soirée", poursuit-il. Aujourd'hui rescapé des attentats, il pense au procès qui débute le 8 septembre : "La seule personne importante qui est là c'est le fameux Salah Abdeslam (...) je souhaite lui parler". Claude-Emmanuel Triomphe témoignera au procès début octobre. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.