Le Stade de France a repris vie, après les drames du 13 novembre

Le match de rugby France-Italie était le premier événement organisé depuis les attentats. François Hollande a tenu à être présent.

FRANCE 3

Le match d'ouverture du Tournoi des VI Nations France-Italie (23-21), ce samedi 6 février au Stade de France (Seine-Saint-Denis), avait une saveur particulière. C'était le premier événement sportif organisé ici depuis les attentats du 13 novembre. Ce soir-là, alors que l'équipe de France de football affrontait l'Allemagne, trois kamikazes s'étaient fait exploser autour du stade.

Les stigmates de ces attaques sont encore visibles. Mais ce samedi soir, les supporters tiennent à faire la fête après la victoire poussive du XV de France. Dans une brasserie touchée par les explosions, ce premier match donne du baume au coeur.

"La vie doit continuer"

Les mesures de sécurité ont été renforcées : 300 policiers et 1 000 stadiers étaient mobilisés, et chaque véhicule a été soigneusement inspecté. Le stade n'était pas rempli (60 000 spectateurs pour une capacité de 80 000), mais François Hollande a tenu à être présent. "Parce que la vie doit continuer, parce que nous devons offrir des spectacles comme celui-là, parce que nous ne devons rien céder", a martelé le chef de l’État au micro de France 3.

A l'occasion de l'Euro de football en juin, un mur provisoire devrait être érigé autour de l'enceinte.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le Stade de France, à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis), le 5 février 2016.
Le Stade de France, à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis), le 5 février 2016. (FRANCK FIFE / AFP)