Cet article date de plus de cinq ans.

La ville de Chartres refuse d'inhumer l'un des terroristes du Bataclan

Le maire de la ville estime que les conditions légales ne sont pas remplies pour qu'Ismaël Mostefaï y soit enterré.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Un groupe rend hommage aux victimes des attentats du 13 novembre, devant le Bataclan, à Paris, le 13 décembre 2015. (MATTHIEU ALEXANDRE / AFP)

Mais où va être inhumé Ismaël Mostefaï ? Plus de deux mois après les attentats de novembre qui ont frappé Paris et Saint-Denis, le corps du premier terroriste à avoir été identifié au Bataclan se trouve toujours à l'institut médico-légal de Paris. Et le maire de Chartres (Eure-et-Loir), où le jihadiste a résidé, freine des quatre fers pour ne pas accueillir sa dépouille, indique L'Echo Républicain samedi 16 janvier.

Le quotidien régional précise que la loi interdit à une municipalité de refuser l'inhumation "si le défunt est mort dans la commune, s’il y habitait ou si elle abrite déjà un caveau familial". Or, la situation du terroriste est un peu complexe. Né dans l'Essonne en 1985, il s'est installé à Chartres avec sa famille à l'adolescence, avant que ses proches ne s'installent en 2012 à Romilly-sur-Seine (Aube).

"Je ne ferai aucun effort"

Ismaël Mostefai, lui, est resté à Chartres où il a déclaré la naissance de son deuxième enfant le 19 août 2013, à quelques jours de son départ en Syrie, indique L'Echo Républicain. Mais pour le maire Jean-Pierre Gorges (Les Républicains), le jihadiste ne remplit pas les conditions pour être entrerré dans la commune. "[Mostefaï] est certes resté encore ici, mais il n'avait pas d’adresse propre, il squattait chez quelqu'un. J’attends qu’on me prouve où était son domicile officiel jusqu’en 2015", indique-t-il, précisant qu'il ne fera "aucun effort si une demande d’inhumation [lui] parvenait"

Pour le quotidien régional, le corps d'Ismaël Mostefaï a ainsi de bonnes chances d'être finalement inhumé soit à Paris, où il a trouvé la mort, ou en Algérie, le pays de son père et de sa femme.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers 13-Novembre

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.