VIDEO. Attentats à Paris : comment s'est déroulée l'attaque au Bataclan ?

Trois jours après les attentats, France 2 revient avec plus de précisions sur l'attaque et de la prise d'otages du Bataclan.

Voir la vidéo
FRANCE 2

Vendredi 13 novembre, le Bataclan affiche complet. Dans la salle, 1 500 personnes sont présentes. À 21h40, des détonations se font entendre. Trois terroristes, peut-être quatre, viennent d’ouvrir le feu. Ils sont arrivés par l'entrée principale en tuant un agent de sécurité à l'extérieur du bâtiment. Puis ils entrent par une porte à l'arrière de la salle. Le public est debout, face à la scène et dos aux terroristes.

L'assaut inévitable

Les assaillants tirent d'abord en rafale dans la foule, puis au coup par coup sur les spectateurs au sol. En quelques minutes, il y a déjà des dizaines de morts. Une cinquantaine de spectateurs montent au premier étage, ouvrent une porte au fond, à droite de la scène et parviennent à s'échapper.

Pour les autres, ne restent que les issues de secours, sur l'aile sud du Bataclan. Les blessés s'échappent comme ils peuvent. Les assaillants prennent des spectateurs en otage. À 22h30, un commissaire de police fait irruption et tire sur l'assaillant resté dans la fosse. Celui-ci déclenche sa ceinture explosive. À l'extérieur, des troupes d'élite, la BRI et le Raid prennent position.

Les policiers tentent de négocier avec les terroristes. C'est un échec. L'assaut est inévitable. Le secteur est bouclé. A 0h20, c'est le début de l'assaut. Il dure 10 minutes, les deux derniers assaillants sont morts. Les otages sont évacués. 89 personnes ont été tuées au Bataclan. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Le groupe Eagles of Death Metal joue sur la scène du Bataclan, le 13 novembre 2015 à Paris.
Le groupe Eagles of Death Metal joue sur la scène du Bataclan, le 13 novembre 2015 à Paris. (MARION RUSZNIEWSKI / ROCK & FOLK / AFP)