Arrestation de Salah Abdeslam : réaction des familles des victimes

130 personnes ont été tuées leur des attentats du 13 novembre dernier, 352 personnes avaient été blessées.

FRANCE 3

Ils sont 130 visages, 130 noms, 130 victimes à avoir perdu la vie le 13 novembre 2015. Ce vendredi soir l'arrestation de Salah Abdeslam, l'homme le plus recherché d'Europe est une note d'espoir pour toutes leurs familles et tous les rescapés de l'horreur. Jean Reinhart a perdu son neveu dans les attentats, avocat il représente 12 familles de victimes et a appris la nouvelle par un juge d'instruction. "On va enfin pouvoir avoir un travail de deuil qui va commencer parce qu'on va avoir un procès, c'est essentiel. Il va répondre à toutes les questions que nous nous posons et c'est pour cela que c'est la plus belle nouvelle depuis quatre mois parce qu'une personne qui a fait un attentat, qui a commis des crimes extrêmement graves va enfin répondre de ses crimes devant la justice française", a commenté Jean Reinhart.


Des réponses très attendues

Pour de nombreux proches de victimes, cette arrestation est un soulagement. Georges Salines a perdu sa fille au Bataclan et espère désormais des réponses. "Je suis soulagé parce que Salah Abdeslam était un membre du commando de terroristes donc il va pouvoir parler sur les déroulements des faits et sur les commanditaires de ces opérations parce qu'il y a beaucoup de zones d'ombres", explique Georges Salines, Président de l'association 13 novembre : fraternité et vérité. Proches et survivants attendent désormais avec impatience la tenue d'un procès.

Le JT
Les autres sujets du JT
Fleurs, cartes et messages ont été déposés en face de la salle de concert du Bataclan le 13 novembre 2015, à Paris.
Fleurs, cartes et messages ont été déposés en face de la salle de concert du Bataclan le 13 novembre 2015, à Paris. (CHRISTIAN CHARISIUS / DPA)