Cet article date de plus de six ans.

Comment les attentats vont être expliqués aux enfants lundi à l'école

Un "échange" sera organisé entre les élèves et les enseignants, lundi, explique la ministre de l'Education, dans un courrier adressé aux parents.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Un enfant dépose une bougie à proximité du restaurant Le Petit Cambodge, à Paris, le 15 novembre 2015. (ALAIN JOCARD / AFP)

Les établissements scolaires seront bien ouverts, lundi 16 novembre, et la question des attentats sera abordée par les enseignants, annonce dimanche le ministère de l'Education, dans une lettre destinée aux parents.

>> Suivez en direct les dernières informations sur l'enquête

"Soyez assurés que l’ensemble des équipes pédagogiques et éducatives seront à vos côtés dans ce moment douloureux, prêtes à vous aider et à vous informer", écrit Najat Vallaud-Belkacem dans ce courrier. Voici les principaux éléments de cette lettre.

Un temps de recueillement et un échange avec les élèves

Les élèves participeront à la minute de silence organisée lundi, explique le ministère. Avant ce temps de recueillement, un "échange" aura lieu avec les enseignants, "eux-mêmes sensibilisés et accompagnés sur ces sujets". Le tout sera adapté à l'âge des élèves.

"Ce dialogue permettra de soutenir vos enfants et vos adolescents, écrit Najat Vallaud-Belkacem. Il sera l’occasion pour eux de s’exprimer, d’être écoutés par leurs enseignants, et d’échanger avec eux sur ces événements particulièrement violents et horribles."

Des cellules psychologiques dans certains établissements

"Des cellules psychologiques sont ainsi déployées dans les écoles, collèges, lycées et établissements d’enseignement supérieur, en Ile-de-France, où les élèves, leurs familles et les personnels de l’éducation nationale ont été particulièrement affectés", explique Najat Vallaud-Belkacem. Le dispositif pourra également être mis en place ailleurs en France, "à la demande des directeurs d’école et chefs d’établissement".

Pas de voyages ou de sorties scolaires jusqu'au 22 novembre

Les voyages et les sorties scolaires "occasionnelles" – pour voir un spectacle, visiter un musée, se rendre dans la nature... – sont suspendues jusqu'au 22 novembre. "Aucun retour anticipé" n'est cependant prévu si votre enfant est en ce moment en voyage scolaire. "Les professionnels de l’éducation qui encadrent les classes sont en contact avec les ambassades de France", précise Najat Vallaud-Belkacem.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers 13-Novembre

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.