Bruxelles sous la menace terroriste

La capitale belge a été placée en état d'alerte maximale après l'arrestation d'un homme soupçonné d'avoir aidé à fuir Salah Abdeslam. Le point avec France 2.

FRANCE 2

L'état d'alerte maximale a été décrété samedi 21 novembre à Bruxelles. Une mesure qui fait suite à l'arrestation vendredi d'un homme qui aurait aidé Salah Abdeslam dans sa cavale. Des militaires se sont déployés dans toute la ville et les blindés sont postés devant les lieux stratégiques de la capitale belge. "Voir des militaires partout et la police, ça fait peur", confie un Bruxellois. Les rues sont quasi désertes et le métro restera fermé.

Les manifestations sportives et culturelles annulées

Même chose pour les magasins. Ceux qui osent ouvrir leurs portes voient très peu de clients. "On regarde à droite à gauche, on ne reste pas trop longtemps à un endroit. On va sans doute partir plus tôt que prévu", avoue un touriste en week-end à Bruxelles, au micro de France 2. Les concerts et les manifestations sportives seront tous annulés samedi soir. L'office de sécurité demande à la population de se soumettre sans difficulté aux contrôles de sécurité.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des soldats patrouillent dans la gare de Bruxelles (Belgique), mercredi 18 novembre 2015. 
Des soldats patrouillent dans la gare de Bruxelles (Belgique), mercredi 18 novembre 2015.  (DIRK WAEM / BELGA MAG / AFP)