Attentats du 13-Novembre : le récit d'une soirée de terreur

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Attentats du 13-Novembre : le récit d'une soirée de terreur
France 2
Article rédigé par
H. Puffeney, N. Sadok - France 2
France Télévisions

C'est au Stade de France, à Saint-Denis, qu'a retenti la première explosion en plein match de l'équipe de France, le 13 novembre 2015. Huit minutes plus tard, débutaient les fusillades sur les terrasses des restaurants des 10e et 11e arrondissements. Récit d'une nuit où le terrorisme a frappé la France. 

C'est à 21h16, au Stade de France à Saint-Denis, qu'a débuté la soirée funeste du 13 novembre 2015. En face des grilles, un kamikaze actionne son gilet explosif, puis un deuxième à 21h20. Les détonations sont entendues dans le stade. Elles intriguent les joueurs sur la pelouse. Cela inquiète François Hollande, présent en tribune. Prévenu par ses gardes du corps, le président s'éclipse et rejoint le poste central de sécurité tandis qu'un carnage a commencé dans l'est de la capitale. 

130 personnes tuées

À 21h24, un commando tire sur les terrasses du Carillon et du Petit Cambodge, à Paris. Deux minutes plus tard, une deuxième fusillade a lieu à la Petite Bière et à la Casa Nostra, puis d'autres rafales à 21h36, au café La Belle Equipe. "Les gens tombaient comme des mouches, c'était une vraie scène de guerre", racontait une témoin. À 21h38, l'un des assaillants actionne sa ceinture au Petit Voltaire, faisant de nombreux blessés. À 21h47, trois assaillants lourdement armés pénètrent à l'intérieur du Bataclan et ouvrent le feu. Deux heures plus tard, François Hollande décrète l'état d'urgence sur tout le territoire depuis l'Elysée : "Il y a plusieurs dizaines de tués, beaucoup de blessés, c'est une horreur". 130 personnes ont trouvé la mort dans ces attaques terroristes. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.