Attentats de Paris : l'analyse de Gilles Kepel

Sur le plateau du 20 heures, Gilles Kepel, politologue et spécialiste de l'islam, commente les derniers éléments de l'enquête sur les attaques terroristes du 13 novembre.

FRANCE 2

L'enquête sur les attentats terroristes à Paris a permis de déterminer qu'une 4e cellule préparait une éventuelle autre attaque, et qu'il existait d'autres projets d'attentats plus ou moins avancés. Pour le politologue Gilles Kepel, auteur de "Terreur dans l'Hexagone", "c'est le même mouvement qui a commencé en janvier. C'est-à-dire, toujours la volonté de Daesh, de l'État islamique de semer la terreur en France, de fomenter dans son esprit une sorte de guerre civile, qui dresserait les Français de confessions différentes les uns contre les autres".

Le "ventre mou de l'Occident"

Le spécialiste de l'islam estime que, pour les jihadistes, "l'Europe est le ventre mou de l'Occident et le lieu du jihad, pour que leur califat imaginaire se développe". Il voit néanmoins "une différence entre la tactique et la stratégie". "En janvier, ils avaient visé des groupes déterminés, et incriminé des 'islamophobes', Charlie Hebdo. Là on a un attentat d'une toute autre ampleur. Il y a beaucoup plus de morts, mais ce sont des attaques totalement indiscriminés qui visent absolument tout le monde, y compris ceux-là même qu'ils voudraient essayer de recruter".

Le JT
Les autres sujets du JT
La police scientifique à l\'intérieur du café Comptoir Voltaire à Paris sur le site de attaque. Le 14 Novembre  2015 
La police scientifique à l'intérieur du café Comptoir Voltaire à Paris sur le site de attaque. Le 14 Novembre  2015  (WILLIAM ABENHEIM / SIPA)