Attentats à Paris : les visages des victimes

Au fil des heures, les visages des victimes commencent à apparaitre sur les réseaux sociaux.

FRANCE 2

Sur Facebook, les avis de recherches ont été remplacés par des avis de décès, deux jours après les attentats qui ont fait 132 victimes à Paris. Ils s'appelaient Quentin, Véronique, Manu, Prescillia... Mathias et Marie, un jeune couple heureux et espiègle, venu de Metz en septembre dernier pour construire leur vie à Paris, sont décédé dans une salle de concert comme Aurélie. Elle s'était offert une escapade dans la capitale après six mois de travail dans un restaurant tropézien.


Des trentenaires

Maxime voulait percer dans le métier du cinéma. Pierre, 40 ans, patron d'un restaurant couru de la région parisienne, était épris de liberté et fou de voltige. Sur sa page Facebook, il affichait sa joie d'assister au concert du Bataclan. Alban vivait des débuts prometteurs dans une carrière d'artiste plasticien. Et puis il y a celles et ceux qui sont tombés sous les balles à la terrasse de La Belle Equipe. Deux soeurs qui fêtaient l'anniversaire de l'une d'elles. Les victimes ont le visage de la diversité, ils étaient d'ici ou d'ailleurs, amateurs de rock ou de classique, des artistes, des avocats ou des créatifs, des trentenaires dont on a volé la vie un vendredi soir dans les rues de Paris.

Le JT
Les autres sujets du JT
Marie et Mathias, deux des victimes des attentats du 13 novembre 2015.
Marie et Mathias, deux des victimes des attentats du 13 novembre 2015. (FRANCE 2)