Attentats à Paris : les policiers autorisés à garder leur arme hors service

En plateau, Frédéric Lagache, secrétaire général adjoint du syndicat Alliance-Police nationale, revient sur cette annonce.

FRANCE 3

Le gouvernement a annoncé que dans le cadre de l'état d'urgence, les policiers pourront garder leur arme en dehors des heures de service, sous conditions. "Il y a une nécessité d'avoir fait leurs tirs habituels et ensuite lors de l'intervention, la nécessité de porter le brassard 'Police', voilà les conditions nécessaires à l'intervention hors service avec son arme", détaille Frédéric Lagache, secrétaire général adjoint d'Alliance-Police nationale. 

"Protéger la population H24" 

Cette décision fait tout de même polémique, tous les élus n'y sont pas favorables, ce que déplore Frédéric Lagache : "Aujourd'hui, il est anormal, dans une situation telle que l'on vit, qu'on trouve des policiers hors service sans arme. On est là pour protéger la population H24", explique-t-il en plateau. Lors des attentats de Paris vendredi, un gardien de la paix est tombé sous les balles des terroristes et des commissaires de police ont également été blessés.

Des policiers au commissariat de Saint-Denis,  lors d\'une visite du ministre de l\'Intérieur, le 2 juin 2014.
Des policiers au commissariat de Saint-Denis,  lors d'une visite du ministre de l'Intérieur, le 2 juin 2014. (MAXPPP)