Attentats à Paris : le plan de déradicalisation de Rachida Dati

L'eurodéputée Les Républicains et maire du 7e arrondissement de Paris était l'invitée du Grand Soir 3 ce jeudi 19 novembre.

FRANCE 3

Rachida Dati était l'invitée du Grand Soir 3 jeudi 19 novembre. L'ancienne garde des Sceaux, qui a conduit un rapport sur la prévention de la radicalisation, est revenue sur les attentats de vendredi à Paris. Les mesures annoncées par le gouvernement sont, selon elle, arrivées trop tardivement : "On a trop attendu quand on voit le massacre, la barbarie à laquelle on a assisté". 

"Un électrochoc" 

Rachida Dati présente ces attaques comme "un électrochoc pour l'ensemble de la population, mais aussi pour la classe politique. Aujourd'hui, nous ne pouvons plus agir, réfléchir, résonner, nous comporter comme avant", souligne Rachida Dati en plateau.

L'eurodéputée revient également sur la radicalisation. "Plus de 90% se produit ou sur internet, ou dans les prisons. Les mosquées, c'est une réalité, mais c'est beaucoup plus subsidiaire", explique-t-elle. Pour lutter contre la radicalisation, Rachida Dati a fait voter en commission au Parlement "la responsabilité pénale des géants d'internet. C'est le premier camp d'entraînement virtuel pour les jihadistes", déplore-t-elle en plateau.

Rachida Dati lors de l\'inauguration du sol en verre de la Tour Eiffel à Paris, le 6 octobre 2014.
Rachida Dati lors de l'inauguration du sol en verre de la Tour Eiffel à Paris, le 6 octobre 2014. (LIONEL BONAVENTURE / AFP)