Attentats à Paris : l'état d'urgence prolongé de trois mois

À 551 contre 6, les députés ont voté la prolongation de l'état d'urgence. Le point avec France 3.

FRANCE 3

L'Assemblée nationale a adopté ce jeudi 19 novembre à la quasi-unanimité la prolongation de l'état d'urgence pour trois mois, suite aux attentats de vendredi à Paris. Seulement trois députés écologistes et trois socialistes ont voté contre. Auparavant, le Premier ministre a justifié ce texte qui donne des pouvoirs de police exceptionnels pour lutter contre la menace terroriste. 

Les mesures 

Face à toute personne présentant une menace sérieuse, la loi prévoit d'élargir l'assignation à résidence et le recours au port d'un bracelet électronique pourra être étendu. L'objectif de la loi est de rendre les perquisitions plus efficaces et plus rapides, et de permettre aux policiers d'accéder aux contenus des téléphones portables et ordinateurs. Possibilité également de bloquer des sites internet et des réseaux sociaux qui feraient l'apologie du terrorisme. Le gouvernement veut également créer une structure d'accueil dédiée aux jeunes radicalisés. Enfin, dès aujourd'hui, les policiers sont autorisés à porter leur arme, même en dehors des heures de service.

Le Premier ministre, Manuel Valls, devant l\'Assemblée nationale le 19 novembre 2015.
Le Premier ministre, Manuel Valls, devant l'Assemblée nationale le 19 novembre 2015. (FRANCOIS GUILLOT / AFP)