Cet article date de plus de cinq ans.

Après les attentats, les patients affluent dans les services de cardiologie

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
attentats: stress
France 2
Article rédigé par
France Télévisions

Les attentats en France ont généré un stress et des hospitalisations supplémentaires pour des problèmes cardiaques. L'étude, menée par des médecins toulousains, vient d'être publiée dans une revue scientifique.

En janvier dernier, ces images anxiogènes ont tourné en boucle sur nos écrans de télévision. À tel point qu'une étude réalisée dans le service de cardiologie de la clinique Pasteur à Toulouse met en lumière une hausse anormale du nombre d'hospitalisations pour des troubles cardiaques. Durant les jours qui ont suivi la tuerie de Charlie Hebdo, le nombre de patients à se présenter ayant des problèmes au coeur à se présenter a augmenté de 75%.

Une étude à confirmer

Le constat sur les semaines qui ont suivi les attentats de novembre dernier est similaire. Mais la clinique souhaite étendre leur étude à d'autres centres hospitaliers. Face à des situations de stress, les personnes aux antécédents cardiaques sont régulièrement sujettes aux palpitations, aux douleurs thoraciques et aux essoufflements qui peuvent signaler un infarctus. Pour les cardiologues, le premier remède est simple : ne pas s'exposer à des images pouvant générer une importante anxiété.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers 13-Novembre

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.