Cet article date de plus de cinq ans.

Légion d'honneur : une promotion spéciale pour rendre hommage aux "héros" intervenus lors de l'attentat de Nice

La liste a été publiée au Journal officiel dimanche 1er janvier. Vingt-deux personnes qui sont intervenues pendant l'attentat de Nice y figurent.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
La traditionnelle promotion civile de la Légion d'honneur et de l'Ordre national du mérite a été publiée dimanche 1er janvier 2017 au Journal officiel. (MAXPPP)

La traditionnelle promotion civile de la Légion d'honneur et de l'ordre national du Mérite a été publiée, dimanche 1er janvier, au Journal officiel. Cette année, 731 personnes sont distinguées. Une promotion spéciale a par ailleurs été créée, pour décorer 22 policiers, secouristes ou citoyens intervenus lors de l'attentat de Nice, le 14 juillet 2016.

Il y a par exemple Franck Terrier, qui avait jeté son scooter contre le camion avant de s'accrocher à la cabine et de frapper le conducteur à plusieurs reprises, sans succès. Autre personne décorée : Alexandre Niguès, un cycliste, qui s'était agrippé à la portière du camion sans parvenir à l'ouvrir. Sont aussi distingués deux gardiens de la paix, pour avoir "poursuivi à pied et neutralisé le conducteur du camion à l'aide de leur arme de service, au péril de leur vie". Ainsi qu'un lieutenant de sapeurs-pompiers, intervenu pour porter les premiers secours le 14 juillet.

Françoise Laborde, Evelyne Dhéliat et Jean-Michel Aulas

Dans la promotion civile traditionnelle de la Légion d'honneur, il y a par exemple Gérard Mestrallet, président d’Engie, Laurence Tiennot-Herment, présidente de l’AFM-Téléthon, Anne-Marie Idrac, ancienne ministre et ancienne présidente de la SNCF, Zabou Breitman, actrice et réalisatrice, Françoise Laborde, journaliste, Evelyne Dhéliat, chef du service météo de TF1 ou encore Jean-Michel Aulas, le président de l’Olympique lyonnais.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Attentat de Nice

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.