Cet article date de plus de quatre ans.

Attentat de Nice : nouvelle polémique sur le dispositif de sécurité

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Attentat de Nice : nouvelle polémique sur le dispositif de sécurité
France 2
Article rédigé par
France Télévisions

Ce jeudi 21 juillet, Libération affirme que l'accès à la zone piétonne sur la promenade des Anglais n'était pas sécurisé par la police nationale le jour du drame à Nice (Alpes-Maritimes), contrairement à ce qu'a affirmé Bernard Cazeneuve.

Comment la promenade des Anglais était-elle protégée le 14-juillet ? Plusieurs versions s'affrontent depuis l'attentat de Nice (Alpes-Maritimes). D'abord, celle de la préfecture détaillée dès le 16 juillet et reprise, quelques heures plus tard, par le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve. Selon le ministère, la zone piétonne de la promenade des Anglais est sécurisée, à ce croisement, par des barrières et des véhicules de police nationale, contournés par le camion qui passe sur le trottoir.

Version contestée

Une version de plus en plus contestée. Il n'y aura eu qu'un seul véhicule de police municipale à cet endroit, selon le journal Libération qui publie, ce 21 juillet, ces photos. Devant les barrières, seuls deux agents de police municipaux, mais aucune voiture de police nationale disposée sur la chaussée pour empêcher le franchissement du barrage.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.