Attentat de Nice : la France à l'arrêt en hommage aux victimes

Partout en France, la minute de silence a été observée pour rendre hommage aux 84 victimes de l'attentat de Nice.

France 2

À Toulouse, Strasbourg et Bordeaux. C'est un pays entier qui se fige, l'instant d'une minute, silencieuse et éprouvante. À Paris, la place de la République est maintenant le symbole du chagrin et du recueillement. Après le silence, une Marseillaise entamée. Pour montrer sa solidarité. "Ce sont des moments importants, car c'est un moment d'unité, il n'y a pas d'histoire de religion" estime un jeune homme.  

Trois générations tuées 

À Herserange, en Meurthe-et-Moselle, on pleure une famille de la commune. Quatre personnes, trois générations, ont été tuées à Nice durant l'attaque de Mohamed Bouhlel, ce 14-juillet. Le silence aussi à l'hôpital Necker à Paris. Ici forcément, on pense aux victimes les plus jeunes. À midi, la gare de Lyon se fige, tout comme les salariés de cette entreprise rassemblée contre le terrorisme. Dans l'usine PSA de Sochaux (Doubs), les ouvriers quittent leur poste et se taisent. François Hollande et Bernard Cazeneuve, eux aussi, se sont recueillis.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des milliers de personnes sont réunies sur la promenade des Anglais de Nice (Alpes-Maritimes), lundi 18 juillet 2016, pour rendre hommage aux victimes de l\'attentat survenu quatre jours plus tôt.
Des milliers de personnes sont réunies sur la promenade des Anglais de Nice (Alpes-Maritimes), lundi 18 juillet 2016, pour rendre hommage aux victimes de l'attentat survenu quatre jours plus tôt. (VALERY HACHE / AFP)